Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Home / Actualités / Le festival national de la diversité culturelle  dresse le bilan à mi-parcours de ses activités

Le festival national de la diversité culturelle  dresse le bilan à mi-parcours de ses activités

 

L’Association pour la Renaissance du Pulaar en Mauritanie (ARPRIM) et Sifaa hanki Pinal Hannde ont conjointement organisé le mercredi 25 mai courant, au siège de l’ARPRIM sis à la Socogim PS à Nouakchott, une conférence de presse destinée à présenter le  bilan à mi-parcours de leurs activités, menées au cours des trois derniers mois, dans le cadre du festival national de la diversité culturelle.

L’ARPRIM en qualité de demandeur et l’association Sifaa hanki Pinal Hannde en qualité de co-demandeur ont bénéficié d’un appui du Programme de l’Union Européenne (10e  FED) pour la Société Civile et la Culture (PESCC), ont-ils dit à ce propos,  afin réaliser le projet intitulé « Le festival national de la diversité culturelle » couvrant la période mars à juin 2016 (4 mois).

« Les objectifs du projet visent à apporter une contribution à la sauvegarde, à la promotion, à la valorisation et à l’interculturalité du patrimoine culturel national de manière générale et d’organiser un festival national de la diversité culturelle en particulier à  Nouadhibou, Kaédi, Boghé, Rosso, Nouakchott» ont souligné dans une déclaration faite aux journalistes présents à cette conférence de presse conjointement animée par Dia Amadou Oumar  et Sal Amadou, respectivement  président ARPRIM et  Secrétaire général de SIFAA..

Les résultats attendus consistent  à présenter, à connaitre et à valoriser le patrimoine culturel et historique (défilés, modes, parures) des communautés nationales  et à exposer des mets et boissons traditionnels ainsi que des objets d’art des artisans.

Le festival cible en plus des objectifs susmentionnés, la valorisation des artistes, chanteurs, danseurs, poètes, paroliers et l’émergence de nouveaux talents découverts au sein des nouvelles générations (filles et garçons).

Des  soirées artistiques et culturelles sont organisées pour la circonstance sur les sites précités par des troupes artistiques issues des différentes communautés (ballets et chœurs) ; Paroliers des différentes communautés.

C’est le cas également de concours de poésie faits et de chants rapp dans toutes les langues nationales en plus d’une visite du site de Toumbéré Djingué sanctionnée par une  conférence sur le lieu, permettant ainsi de revisiter l’histoire locale et nationale, voire sous-régionale à travers ces 3 éléments qu’abrite le site : le baobab de Samba Guéladio Djégui ; la tombe de Souleymane Ball, l’initiateur de la « révolution des marabouts » qui institua l’almamyat du Fuuta Tooro en 1776 ; la tombe de Malick Gallou Bâ un des rescapés de la bataillle de Gawdal Koolɗi qui se termina entre le 5 et le 6 avril 1890 par la décapitation du marabout résistant à la colonisation, Samba Diadana Ndiath.

Un livret de 10 pages sur la portée historique et touristique du site de Toumbéré Djingué, traduit dans toutes les langues nationales, sera mis à la disposition des populations invitées.

Note sur les organisateurs du festival

L’ARPRIM, également appelée en langue nationale pulaar Fedde Ɓamtaare Pulaar e Muritani (F.Ɓ.P.M.) est une association culturelle nationale créée en 1974 et reconnue par les pouvoirs publics en 1976 conformément à la loi N° 64.098 du 9 juin 1973 et 73.157 du 2 juillet 1973 et suivant le Récépissé n° 00542/MINT/SAD/04 juin 1976 ; son siège social est situé à Nouakchott, au Lot n° 160 A SOCOGIM-PS ; elle dispose de plusieurs sections ou antennes à Nouakchott, Nouadhibou, Zouérat, Rosso, Boghé, Bababé, Kaédi, Likseyba 1, Djéol, Fra Litama, Sélibaby, Kiffa.  L’ARPRIM œuvre en faveur de la promotion et de la protection des droits humains en Mauritanie, et en particulier des droits culturels. Elle s’occupe de l’alphabétisation, de la sensibilisation des masses, des activités artistiques et culturelles, de projets de développement afférents à la lutte contre l’ignorance, la pauvreté, etc., pour la promotion et le développement des langues et cultures nationales en général et de la langue et de la culture pulaar en particulier.

L’Association Sifaa hanki Pinal Hannde ‘SIFAA) est une association culturelle créée en 1979 et reconnue par les pouvoirs publics en 2002 conformément à la loi N° 64.098 du 9 juin 1973 et 73.157 du 2 juillet 1973 et suivant le Récépissé n° 0396 du 09 Décembre 2002/ MIPT/DLP; son siège social est situé à Nouakchott, dans l’enceinte de l’Institut National de Musique (Ex Nouvelle Maison des Jeunes). Sifaa Hanki Pinal Hannde est une organisation de sensibilisation par le Théâtre Scénique et filmé ainsi que par l’animation musicale. Sa mission est de participer à l’éveil des consciences face aux défis majeurs auxquels est confrontée l’humanité toute entière tels que le sous-développement, les maladies, la pauvreté, les violations des droits humains, etc.… mais aussi d’œuvrer pour un renforcement de la cohésion  sociale entre les communautés.

 

Md O Md Lemine