Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Home / Actualités / Le sommet de Nouakchott adopte une déclaration plaçant la question palestinienne au centre des préoccupations arabes

Le sommet de Nouakchott adopte une déclaration plaçant la question palestinienne au centre des préoccupations arabes

 

Le 27e sommet de la Ligue des Etats arabes a rendu publique une déclaration dite « Déclaration de Nouakchott » dans laquelle les chefs d’Etat réitèrent le caractère central de la question palestinienne dans l’action arabe commune et leur volonté d’aller de l’avant dans le soutien à la résistance du peuple palestinien contre l’agression systématique d’Israël.

Les dirigeants arabes soulignent dans cette déclaration, dont le texte suit, le caractère stratégique de la coopération arabo africaine:

« Nous dirigeants des pays arabes réunis dans le cadre du 27ème Sommet du Conseil de la Ligue des Etats Arabes, le 25 juillet 2016 à Nouakchott, capitale de la République Islamique de Mauritanie :

– Réaffirmant notre attachement aux principes et objectifs tels que contenus dans la Charte de notre Ligue Arabe, dans les Conventions et les Protocoles annexes ;

– Affirmant notre détermination à les matérialiser de manière à renforcer les relations internes sur la base de la solidarité interarabe et des intérêts supérieurs de la Nation ;

– Conscients de notre responsabilité historique envers nos Etats arabes et soucieux de répondre aux aspirations du peuple arabe, de préserver les libertés fondamentales et d’enraciner les valeurs de démocratie, de justice er d’égalité en vue de bâtir des sociétés en mesure de survivre aux défis internationaux contemporains ;

– S’inspirant des résolutions du Sommet Arabe tenu à Charm Cheikh, en République Arabe d’Egypte, les 28 et 29 mars 2015, résolutions ayant souligné l’intérêt d’examiner les défis liés à la sécurité nationale arabe et la nécessité de prendre les mesures qui s’imposent pour y faire face tout en préservant l’unité de nos pays arabes et leur intégrité territoriale ;

– Ayant établi un diagnostic de la situation actuelle au plan arabe à la lumière des mutations significatives, des derniers développements sur la scène arabe et des défis qui en ont résulté en ce qui concerne l’ordre régional arabe ;

 

– Ayant passé en revue les options possibles pour identifier des axes stratégiques pour un nouveau processus dans l’action arabe commune, qui renforce les relations interarabes et ouvre de plus larges perspectives pour la coopération arabo-africaine à travers l’intérêt pour la mise sur pied d’une zone de voisinage arabe qui préserve la sécurité nationale arabe et participe à faire face au phénomène du terrorisme;

Déclarons :

  1. Notre engagement à faire concrètement face aux menaces pesant sur la sécurité nationale arabe en développant des mécanismes de lutte contre le terrorisme, en développant la sécurité et la paix arabes à travers la propagation des valeurs de paix, de modération et de dialogue, en bannissant la culture de l’extrémisme et du fanatisme, en luttant contre la sédition et la haine en vue de permettre à nos sociétés de se hisser au niveau leur permettant de se défendre, de préserver leur cohésion et leur indépendance afin de bâtir un glorieux avenir arabe empreint de sécurité ;

2- Notre réaffirmation du caractère central de la question palestinienne dans l’action arabe commune, notre volonté d’aller de l’avant dans le soutien à la résistance du peuple palestinien contre l’agression systématique d’Israël et notre détermination à consacrer tous les efforts en vue de parvenir une solution globale, juste et définitive, qui se base sur l’initiative de paix arabe, des principes énoncés à Madrid et des règles du droit international ainsi que des résolutions de l’ONU y afférentes. Dans ce cadre, nous saluons les derniers efforts de l’Egypte tendant à la relance du processus de paix comme nous saluons l’initiative de la France demandant la tenue d’une conférence internationale de paix devant être précédée par l’arrêt de toutes activités de colonisation menées par Israël et garantissant, suivant un agenda précis, le droit du peuple palestinien à édifier un Etat indépendant dans les frontières du 04 juin 1967 avec, pour capitale, Al Qods Est, exerçant sa totale souveraineté sur les airs, dans le domaine maritime et sur ses frontières internationales ainsi que la solution au problème des réfugiés, la levée du blocus israélien sur la bande de Gaza, la libération de tous les détenus palestiniens, l’arrêt des agressions contre la mosquée d’Al Qods et les mesures de judaïsation contre cette ville sainte.

Demandons à la communauté internationale d’appliquer les résolutions internationales en vue de mettre fin à l’occupation israélienne, de réaliser le retrait de l’ensemble des territoires arabes occupés, y compris le Golan arabe syrien, des frontières du 04 juin 1967 ainsi que des territoires occupés du Sud Liban. Demandons à la communauté internationale, y compris le Conseil de Sécurité, d’assumer ses responsabilités, d’arrêter la colonisation et d’assurer au peuple palestinien la protection internationale.

 

Nous louons les efforts de la Commission concernée par l’exercice par le peuple palestinien de ses droits inaliénables, qui a déclaré l’année 2017 « Année mondiale de la fin de l’occupation israélienne de l’Etat de Palestine, y compris d’Al Qods Est ». Nous invitons aussi les Etats membres et le Secrétariat Général à oeuvrer à l’adhésion de l’ONU à cette initiative.

3- Notre foi inébranlable en la nécessité de fonder les valeurs de fraternité et de cohésion des rangs arabes partant de l’unicité de l’objectif et du destin, de renforcer les relations interarabes, de surmonter les differends existants et de bâtir une action arabe féconde tenant compte des mutations qui s’opèrent, des attentes du peuple arabe mais aussi de la détermination de résoudre les conflits arabes à l’amiable, de réaliser la réconciliation nationale en vue d’éliminer tout alibi d’intervention étrangère et d’immixtion dans les affaires intérieures de nos pays arabes. Sur cette base, nous invitons les parties en conflit en Libye à s’engager résolument pour parachever la construction de l’Etat, et combattre les groupes terroristes. Nous invitons le Parlement à mener son mandat à son terme en validant le gouvernement d’entente nationale ; de même nous réaffirmons notre soutien au gouvernement légal du Yémen représenté par son Excellence le Président Abed Rabbo Hadi Mansour et à la poursuite des efforts en vue de faire aboutir les concertations du Koweït à des résultats positifs sur la base de la décision 2216 du Conseil de sécurité, de ses autres textes y afférent ainsi que de l’initiative du Conseil de Coopération du Golfe Arabe et des mécanismes d’application et des actes de la conférence du Dialogue yéménite, de manière à sauvegarder l’unité institutionnelle de l’Etat yéménite et son intégrité territoriale. Dans ce même domaine, nous avons espoir que les frères en Syrie parviennent à une solution politique basée sur la préservation de l’unité de ce pays et sur celle de son indépendance et la dignité de son peuple, conformément de la déclaration de Genève en date du 30 Juin 2012 et des résolutions du groupe de de soutien à la Syrie ainsi que des résolutions du Conseil de Sécurité y afférant.

Aussi, nous appuyons l’Irak pour sauvegarder son unité et son intégrité territoriale et nous le soutenons face aux groupes terroristes pour libérer son territoire de l’emprise de l’organisation terroriste DAECH.

Nous saluons également les progrès enregistrés au plan de la réconciliation nationale somalienne et la reconstruction des institutions de l’Etat.

Tout en affirmant notre solidarité avec la République du Soudan dans ses efforts de renforcement de la paix et de développement du pays ainsi que pour la sauvegarde de sa souveraineté nationale, nous saluons le processus de dialogue national en cours tout en saluant les efforts relatifs à la redynamisation de l’initiative du Soudan portant sur la sécurité alimentaire arabe, qui constitue l’un des piliers de la sécurité alimentaire dans le monde arabe. Nous espérons que la conférence arabe pour la reconstruction et l’appui au développement au Soudan, prévue en 2017, atteindra son objectif escompté.

  1. Nous insistons sur le rejet des ingérences étrangères dans les affaires internes des Etats arabes, particulièrement les ingérences iraniennes qui sont de nature à menacer la sécurité arabe.
  2. Notre ferme volonté de créer un environnement de rejet de l’extrémisme en uvrant à ancrer la pratique démocratique, la bonne gouvernance et le respect des droits de l’homme, à accroitre la participation de la femme, à promouvoir la jeunesse pour mettre à profit ses énergies, ses capacités et sa vitalité au service du développement des sociétés arabes, de l’occupation des postes de prise de décision afin de renforcer son appartenance à la société et son efficacité au sein de celle-ci et de l’immuniser par le savoir et la prise de conscience contre les organisations de violence et de migration illégale ;
  3. Notre souci d’asseoir les valeurs de solidarité et de complémentarité entre les Etats arabes, d’appuyer les ressources humaines, de soutenir les oulémas arabes, d’accorder un intérêt particulier à la main d’ uvre arabe et de lui permettre d’occuper une place de choix dans les opportunités d’emploi à l’intérieur de l’espace arabe, en vue de consolider les liens de fraternité et de sauvegarder notre identité et nos valeurs culturelles et civilisationnelles.
  4. Notre détermination à sauvegarder notre unité culturelle, à nous attacher davantage à la langue arabe, symbole de l’identité arabe et vecteur de la pensée et de la culture arabes, à uvrer à sa promotion et son développement en mettant en place les législations nationales garantissant sa protection et la sauvegarde de son patrimoine, à lui permettre d’assimiler la science moderne et la technologie et de contribuer à la révolution scientifique et à la société numérique, à la diffuser à l’échelle régionale en sa qualité de vecteur culturel et civilisationnel dans la région et à uvrer au renforcement de sa position au plan international pour enrichir les cultures mondiales et la civilisation humaine ;
  5. Notre volonté de développer l’action arabe commune et ses mécanismes, à élargir ses contenus, à charger les institutions arabes communes de développer leurs systèmes et modes de travail, à accélérer l’exécution des projets de complémentarité arabe existants, à élargir les opportunités d’investissement entre les pays arabes, à trouver des mécanismes d’aide aux pays arabes les moins développés et à booster leurs économies, à orienter les investissements arabes dans les deux secteurs public et privé vers l’encouragement de petits et moyens projets ciblant les jeunes, à redynamiser l’économie verte pour réaliser le développement durable et à minimiser les risques environnementaux conformément aux standards du dernier sommet de Paris sur l’environnement. Nous invitons tous les pays arabes à participer activement au sommet de Marrakech (COP 22) qu’abritera le Royaume du Maroc en novembre 2016.
  6. Notre soutien aux efforts de secours humanitaire arabe et internationaux visant à mobiliser des aides d’urgence aux réfugiés et aux déplacés victimes de guerres et de conflits et notre appui au développement des mécanismes de l’action humanitaire et des secours arabes afin de satisfaire les besoins les plus urgents dans ce domaine et d’aider les victimes et les pays qui les accueillent ;
  7. Notre renouvellement de l’appel à engager Israël à adhérer à la Convention de non prolifération des rames nucléaires et à soumettre ses installations et programmes nucléaires au contrôle international et au système de garantie globale. Nous renouvelons également l’orientation aux ministres des Affaires étrangères arabes à réviser toutes les questions de désarmement dans les volets liés au nucléaire et aux autres armes de destruction massive comme nous les convions à examiner les alternatives offertes pour préserver la sécurité nationale arabe et la sécurité régionale en réaffirmant la nécessité de faire de la région du Moyen Orient une zone exempte d’armes nucléaires.
  8. Notre appel au renforcement de la coopération et du partenariat avec les pays émergeants, avec les ensembles régionaux, les organisations régionales et internationales dans le cadre des fora et cadres institutionnels unissant la Ligue des Etats arabes et toutes ces parties avec un accent particulier sur la coopération arabo africaine qui représente une importante dimension stratégique. Le tout doit aboutir à la mise sur pied d’entreprises efficaces au service des intérêts de l’ensemble des parties et contribuant à la promotion de la coopération internationale. Dans ce cadre, nous louons la tenue de la 4e session du sommet arabo africain prévu en Novembre prochain à Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale, conformément aux normes et principes arrêtés à l’issue des 2 sommets précédents.
  9. Notre enthousiasme pour la nomination de M. Ahmed Abou El Gheit en qualité de secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, en lui souhaitant pleine réussite dans ses fonctions et en exprimant nos sincères remerciements et notre considération à l’ancien secrétaire général de la Ligue arabe, Dr Nabil Al Arabi, pour les efforts qu’il a fournis durant son mandat afin de renforcer l’action arabe commune dans un contexte arabe exceptionnel marqué par des enjeux régionaux et internationaux très complexes. Nous exprimons notre considération aux responsables du secrétariat général et à ses fonctionnaires pour le souci qu’ils ont manifesté et pour les efforts fournis en faveur de la réussite du sommet.

 

  1. Nous exprimons notre profonde gratitude et notre considération à Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie ainsi qu’au peuple mauritanien et à son gouvernement pour la chaleur de l’accueil, l’hospitalité généreuse, la bonne organisation, la bonne conduite des travaux du sommet et pour avoir supporté la responsabilité d’assurer la régularité de la tenue de la session de notre organisation. « 

 

Nouakchott, 25 Juillet 2016