Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Home / Actualités / Mekfoula Mint Brahim : « En matière des droits de la femme, la Tunisie évolue, la Mauritanie recule »

Mekfoula Mint Brahim : « En matière des droits de la femme, la Tunisie évolue, la Mauritanie recule »

 

Commentant les instructions du Président de la Tunisie, proposant d’ouvrir un débat sur l’égalité des sexes, en matière d’héritage et demandant au gouvernement de retirer une circulaire empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans, la blogueuse Mekfoula Mint Brahim a écrit :
« Pendant que les Tunisiens évoluent en raisonnant leur conscience, les Mauritaniens reculent en queue du peloton des nations, se cramponnant aux aphorismes « Halal et Haram ».

La Tunisie a été toujours et depuis le temps de Habib Bourguiba, un Etat leader en matière d’égalité des sexes et son président actuel n’a pas dérogé à la règle en ordonnant d’élaborer une loi égalisant, en matière d’héritage l’homme et la femme et en autorisant le mariage des musulmanes Tunisiennes avec des non musulmans ».
Source : http://nawafedh.com/?q=node/6396 (Traduit par Adrar.Info)

Pour rappel :
Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a lancé dimanche 13 août le débat sur le sujet délicat de l’égalité entre femmes et hommes en matière d’héritage, jugeant que son pays se dirigeait inexorablement vers l’égalité « dans tous les domaines ».
Il s’exprimait à l’occasion de la « Fête de la femme » en Tunisie, qui célèbre tous les 13 août la promulgation en 1956 du Code du statut personnel (CSP), un texte qui a accordé plusieurs droits aux femmes et a aboli la polygamie et la répudiation.
Depuis, la Tunisie est considérée comme pionnière dans le monde arabe en matière de droits des femmes, même si ces dernières continuent d’hériter généralement uniquement de la moitié de ce qui revient aux hommes, comme le prévoit le Coran.

Adrar.Info