Le tribunal de Rosso livrera son verdict sur l’espionnage des téléphones de Ould Ghada le 14 février courant

jeu, 08/02/2018 - 13:25

Le tribunal de la wilaya du Trarza, au sud du pays, a levé la séance tenue ce matin du mercredi 7 février, au cours de laquelle le commandant de la brigade de gendarmerie de Rosso, Brahim Ould Elkory a été entendu sur les accusations portées contre lui à propos de l’affaire des "conversations et correspondances téléphoniques fuitées" à partir des téléphones du sénateur Mohamed Ould Ghadda, en mai dernier.

A cet effet, le verdict est prévu le mercredi 14 courant, nous renseigne une source proche du dossier. Au cours de l’audience, le commandant de la brigade a répondu à toutes les accusations portées contre en lisant une note qu’il avait préparée.

 

A son tour, la partie civile a aussi réagi suivant les procédures juridiques, avant que la séance ne soit levée, indique la source précitée.

L’affaire remontre au mois de mai de l’année dernière, lorsque les téléphones cellulaires d’Ould Ghadda ont été saisis par le chef de la brigade de la gendarmerie à la suite de l’accident de route qui s’est produit à l’entrée de Rosso et qui avait coûté la vie à une femme.

C’est à la suite de ce que les proches du sénateur ont appelé "l’atteinte à la vie privée du sénateur" que son collectif de défense a déposé une plainte contre celui-ci auprès du tribunal de Rosso depuis juillet dernier, apprend-on.

Tawary